1# CHRONIQUE – Scarlett, si possible, Katherine Pancol

scarlett

Ma rencontre avec Katherine Pancol s’est faite grâce à la trilogie (géniale) des Yeux Jaunes des Crocodiles. J’ai adoré son écriture fluide et sa simplicité, et je m’étais rarement imaginé des personnages qui me paraissaient aussi réels. C’est donc tout naturellement que j’ai décidé de prolonger mon plaisir avec un autre roman de Pancol: Scarlett, si possible.

Au début, petite déception. J’avais tellement aimé Les Yeux Jaunes des Crocodiles, je pense qu’inconsciemment je voulais retrouver les mêmes personnages, la même histoire. Une fois mon deuil fait (ouais ouais, employons les grands mots), je me suis concentrée sur l’histoire de Juliette et de ses copines. Ambiance post-mai 68, Paris et sa province. La simplicité de Pancol m’est vite revenue, avec ses personnages qui payent pas de mine mais qui créent une histoire passionnante, avec des morceaux de vies qu’elle raconte si bien… Merci Katherine! J’ai adoré ce roman, avec un langage parfois cru mais toujours approprié, des personnages auxquels on s’attache vraiment. Une enquête policière aussi, comme dans La Valse Lente des Tortues. Finalement, on retrouve bien le style de l’auteur.

Un seul bémol cependant: la fin. J’aurais aimé en savoir plus sur Juliette et Louis, savoir ce que Martine devenait à New York, etc… Mais ça, je suppose que c’est au lecteur de se l’imaginer et de créer sa suite :)

Ma note: 7/10