#3 CHRONIQUE – Nos étoiles contraires, John Green

johngreen

Je sais, honte à moi, je n’avais pas encore lu ce livre qui a taaaaaant fait parler de lui. J’avais en revanche vu le film au cinéma, que j’avais bien aimé, bien que pour moi l’acteur qui faisait Augustus Waters n’était pas toujours crédible.  Je trouvais qu’il surjouait parfois, voire qu’il jouait mal à certains moments (ne me jetez pas la pierre mes amis, je vais me rattraper…!). J’ai hésité à lire Nos étoiles contraires , d’une part parce qu’on en avait tellement entendu parler que j’avais peur d’être déçue, et d’autre part parce que plusieurs personnes m’avait dit que le film était exactement comme le livre, donc inutile de le dire. Mais j’ai cédé à la tentation, et j’ai bien fait! En 3h c’était réglé, j’avais lu le fameux roman de John Green. Verdict?

Une très très bonne surprise! Le ton est juste, on ne tombe pas dans le-livre-qui-en-fait-trop-pour-faire-pleurer-les-minettes. L’auteur a su trouver les mots pour parler de la maladie, avec de l’humour et de la tendresse. Bon, ce n’est pas non plus un roman que je relirai des milliers de fois, mais j’ai passé un très bon moment et ça m’a fait du bien de découvrir un autre Augustus que celui qui était à l’écran, j’ai pu me l’imaginer d’une autre manière, et ça c’est LE bon point de cette lecture pour moi!

Sinon, à part l’histoire de l’ex décédée d’Augustus, le roman et le livre se ressemblent beaucoup. Peut-être qu’il aurait mieux valu que je lise le roman d’abord pour me faire ma propre idée de l’histoire, parce que j’avais quand même les images du film en tête pendant que je le lisais.

 

Ma note: 7/10

Publicités