#3 CHRONIQUE – Nos étoiles contraires, John Green

johngreen

Je sais, honte à moi, je n’avais pas encore lu ce livre qui a taaaaaant fait parler de lui. J’avais en revanche vu le film au cinéma, que j’avais bien aimé, bien que pour moi l’acteur qui faisait Augustus Waters n’était pas toujours crédible.  Je trouvais qu’il surjouait parfois, voire qu’il jouait mal à certains moments (ne me jetez pas la pierre mes amis, je vais me rattraper…!). J’ai hésité à lire Nos étoiles contraires , d’une part parce qu’on en avait tellement entendu parler que j’avais peur d’être déçue, et d’autre part parce que plusieurs personnes m’avait dit que le film était exactement comme le livre, donc inutile de le dire. Mais j’ai cédé à la tentation, et j’ai bien fait! En 3h c’était réglé, j’avais lu le fameux roman de John Green. Verdict?

Une très très bonne surprise! Le ton est juste, on ne tombe pas dans le-livre-qui-en-fait-trop-pour-faire-pleurer-les-minettes. L’auteur a su trouver les mots pour parler de la maladie, avec de l’humour et de la tendresse. Bon, ce n’est pas non plus un roman que je relirai des milliers de fois, mais j’ai passé un très bon moment et ça m’a fait du bien de découvrir un autre Augustus que celui qui était à l’écran, j’ai pu me l’imaginer d’une autre manière, et ça c’est LE bon point de cette lecture pour moi!

Sinon, à part l’histoire de l’ex décédée d’Augustus, le roman et le livre se ressemblent beaucoup. Peut-être qu’il aurait mieux valu que je lise le roman d’abord pour me faire ma propre idée de l’histoire, parce que j’avais quand même les images du film en tête pendant que je le lisais.

 

Ma note: 7/10

2# CHRONIQUE – Gone, Michael Grant

Gone1

Résumé: En plein cours d’histoire, Sam et ses amis sont en train de prendre des notes quand tout à coup… plus de professeur ! Affolés, ils sortent de classe et se rendent compte qu’il n’y a plus aucun adulte. Comme s’ils s’étaient évaporés. En fait, tous les êtres humains de plus de 15 ans ont disparu. Plus incroyable encore, certains de ceux qui restent développent des super-pouvoirs mais ils ne parviennent pas encore à les maîtriser…Cette aventure extraordinaire est arrivée à Sam, 14 ans, et à tous les enfants de la petite ville californienne de Perdido Beach. Passé la première période d’euphorie, les enfants et adolescents doivent maintenant s’organiser pour survivre. Qui va s’occuper des bébés et des malades ? Comment trouver de la nourriture ? Autant de questions vitales à résoudre d’urgence ! Sam devient malgré lui l’un des responsables de l’organisation mais il va devoir affronter d’autres chefs de bandes, aux idées beaucoup plus sombres…

Ce premier tome de la sage Gone a été une très bonne surprise pour moi! Même si les scènes sont parfois un peu trop simples, qu’on sent bien que l’auteur s’adresse à un public jeune, l’intrigue est bien tournée et on s’attache facilement aux personnages. J’ai hâte de connaître la suite, parce que cette histoire de bulle autour de la zone m’intrigue vraiment, avec les pouvoirs des uns et des autres… Pour l’instant je pense que mon personnage préféré c’est Lana, qui s’est débrouillée seule avec son chie pendant un bon moment, et qui a le pouvoir de soigner les autres. Après il y a Sam bien sur, le héros, et son histoire avec Astrid qui va sans doute évoluer dans les prochains tomes. Ce que j’ai moins aimé, c’est l’histoire avec les coyotes,  sans doute parce que je n’ai pas trop compris haha ^^.

Bref, j’ai hâte de me procurer le tome 2 pour connaître la suite, en espérant que ça devienne un peu plus adulte! :)

Ma note: 7/10

1# CHRONIQUE – Scarlett, si possible, Katherine Pancol

scarlett

Ma rencontre avec Katherine Pancol s’est faite grâce à la trilogie (géniale) des Yeux Jaunes des Crocodiles. J’ai adoré son écriture fluide et sa simplicité, et je m’étais rarement imaginé des personnages qui me paraissaient aussi réels. C’est donc tout naturellement que j’ai décidé de prolonger mon plaisir avec un autre roman de Pancol: Scarlett, si possible.

Au début, petite déception. J’avais tellement aimé Les Yeux Jaunes des Crocodiles, je pense qu’inconsciemment je voulais retrouver les mêmes personnages, la même histoire. Une fois mon deuil fait (ouais ouais, employons les grands mots), je me suis concentrée sur l’histoire de Juliette et de ses copines. Ambiance post-mai 68, Paris et sa province. La simplicité de Pancol m’est vite revenue, avec ses personnages qui payent pas de mine mais qui créent une histoire passionnante, avec des morceaux de vies qu’elle raconte si bien… Merci Katherine! J’ai adoré ce roman, avec un langage parfois cru mais toujours approprié, des personnages auxquels on s’attache vraiment. Une enquête policière aussi, comme dans La Valse Lente des Tortues. Finalement, on retrouve bien le style de l’auteur.

Un seul bémol cependant: la fin. J’aurais aimé en savoir plus sur Juliette et Louis, savoir ce que Martine devenait à New York, etc… Mais ça, je suppose que c’est au lecteur de se l’imaginer et de créer sa suite :)

Ma note: 7/10

Aujourd’hui, c’est mercredi! #1

 

Aujourd’hui, c’est mercredi, et c’est l’heure du point lecture de la semaine!

 

Le principe est simple: je vais vous parler des livres lus, en cours ou à venir de cette semaine!

Un livre terminé:

Lundi, j’ai terminé Gatsby le Magnifique, de Francis Scott Fitzgerald. J’avais vu le film il y a un petit moment déjà (Leo DiCaprio oui oui oui <3) que j’avais absolument adoré, avec les décors, les costumes, etc. Je suis assez fan de tout ce qui touche cette époque aux Etats Unis, alors j’avais vraiment envie de lire le livre, et je dois vous avouer que j’ai plutôt bien aimé, même si pour moi il manquait quelque chose. Je trouve qu’on ne voit pas assez le côté festif de l’histoire, qu’il n’y a pas assez de descriptions de l’époque. Mais je pense que c’est parce que j’ai vu le film avant, et c’est vrai que le film était assez grandiose au niveau visuel et c’est sans doute ce qui m’a manqué dans ce livre!

Gatsby

Un livre en cours:

22/11/63 de Stephen King. Et oui, encore un livre sur les Etats Unis, encore un voyage dans le temps! Pour ceux qui ne connaissent pas, l’histoire c’est un prof d’anglais d’une petite ville des Etats Unis, en 2011, qui découvre par le biais d’un ami qu’il y a une espèce de faille spatiotemporelle qui lui permet de remonter le temps et d’atterrir en 1958. Bien sûr c’est très tentant (qui ne rêverait pas de remonter le temps pour rejoindre les années 50?!), et son ami lui donne une mission: empêcher l’assassinat de JFK le 22/11/63 (d’où le titre du livre, vous l’aurez compris).

Je dois dire que j’ai eu un peu de mal à rentrer dedans, il m’a fallu une centaine de pages avant de vraiment m’accrocher, mais maintenant… j’ai envie de le dévorer! C’est une brique (1000 pages), mais je pense que je ne vais pas mettre longtemps à le finir. En plus j’ai toujours été fascinée par l’histoire de JFK, c’est d’ailleurs pour ça que ma petite Maman m’a acheté ce livre, alors j’ai hâte de savoir ce qui va se passer et si oui ou non il va être sauvé! 

J’ai déjà lu du Stephen King et j’avais eu aussi du mal à rentrer dedans, en fait je crois que j’ai toujours besoin d’un temps d’adaptation pour apprécier son écriture. Mais c’est vraiment un génie!

221163

Un livre à venir:

J’espère finir le Stephen King à temps et pouvoir commencer Anna Karénine de Tolstoï! C’est un classique, j’ai aussi vu le film, il parait que le livre est beaucoup mieux. Je vous en dirai plus la semaine prochaine :)

annakarenine

C’est tout pour cette semaine que je qualifierai de « semaine historique », trois livres qui se passent dans une autre époque! 

A mercredi prochain pour un autre « Aujourd’hui, c’est mercredi!« , d’ici là bonne semaine à vous!